De Philippe Minyana
Mise en espace Marylin Alasset
Avec Laurent Charpentier
Texte édité par l’Arche

« Le narrateur revient sur les lieux du passé. Et il remonte la rue de son enfance, et il croise ses fantômes familiers, ceux qu’il a bien connus, voisins, amis, et ils se disent ce qu’on dit quand on se retrouve, quand on est heureux de se retrouver. Et on boit du vin, et on mange du cake, et on pose des questions, et on se congratule. On se retrouve. Et puis, le narrateur va là où il s’était dit qu’il irait, dans la maison natale ; et là, dans la maison, le souvenir engloutit le présent : un an plus tôt, le « fameux soir », ma mère a “déconné”, et puis, elle s’est tuée. Et c’est à nouveau, le “fameux soir” ; et c’est à nouveau le drame. Et c’est à nouveau le fameux instant où tout a basculé. »

J'ai remonté la rue et j'ai croisé des fantômes
J'AI REMONTE.pdf
Document Adobe Acrobat 197.7 KB
Programme complet
www.lamaisonducomedien.fr_docs_file_9eRe
Document Adobe Acrobat 269.6 KB