«Hâte toi lentement, n’oublie pas d’être heureux». Cet aphorisme court depuis l’Antiquité, mais il faut quelques beaux moments, quelques électrochocs pour que cette évidence nous parle. C’est avec ce projet vissé au corps que la Cie Vent de Sable a réuni un groupe de femmes perpignanaises pleines de force et d’originalité, aux cotés de danseuses professionnelles. L’atelier qui les réunit devint un véritable laboratoire chorégraphique, orchestré par Catherine Alasset, directrice et chorégraphe de la Cie Vent de Sable, qui, plantée au coeur de l’Archipel des Théâtres, insuffle à la scène son amour de l’autre et sa science du beau geste. Ce sont ces femmes du Sud, des femmes mûres, ancrées des deux pieds dans la vie et dans la Méditerranée, qui mettent en scène bien plus qu’un art dansé, une leçon de vie. Et de toute leur intelligence, de tout leur coeur, elles donnent ce qu’elles ont de plus cher à transmettre : une vérité apprise lentement. Les images projetées autour d’elles créent un paysage fait de lumières et d’ombres, de traces du passé et d’instantanés. La musique aérienne de DJ Raph se joint à ce ballet de corps et d’images pour parler à tous nos sens et nous emmener dans le sillage de ces femmes, sur le chemin du bonheur.